Actualité F1 Vintage

Honda tourne le dos à la F1, pour combien de temps ?

La saison de formule 1 de 2021 a été chaude. Un duel à couteaux tirés entre 2 pilotes hors normes propulsés par des mécaniques rivales. Max a gagné le championnat des pilotes et Mercedes a gagné celui des constructeurs.

Les dernières courses ont montré des approches moteur différentes; Honda privilégiant la fiabilité tout en restant perforant alors que Mercedes a privilégié la puissance quitte à changer de moteur et encaisser des pénalités. Un “luxe” que Mercedes s’est permis en comptant beaucoup sur L. Hamilton.

Au final Red Bull – Honda se contente du titre pilotes, ce faisant Honda a gagné un fameux pari en concevant son moteur hybride 1 an après Mercedes. Honda a raté sa collaboration avec McLaren et s’est ressaisi avec Torro Rosso – Alpha Tauri – Red Bull. La persévérance et l’ingéniosité ont triomphé, ce qui était bien l’état d’esprit de Monsieur S. Honda.

Je connais un peu la marque Honda, j’ai eu plusieurs voitures, et j’ai été intéressé par chaque arrivée de Honda en F1. L’idée de former de jeunes ingénieurs à des défis et de motiver ses troupes par un esprit d’équipe sont des approches qui m’ont toujours attiré.

Honda quitte à la nouveau la F1, ce qui m’a amené à me pencher sur les motivations de départ de chaque période.

période 1964-1968

moteur – châssis

2 victoires

Soichiro Honda décide de mettre un terme à l’activité de l’écurie à la fin de la saison, préférant investir l’argent de la marque dans le développement de nouvelles automobiles routières.

période 1983-1992 – l’âge d’or

motoriste associé à Williams et McLaren

69 victoires

Finalement battu par Renault avec les honneurs

Honda n’a plus rien à prouver en F1 malgré un manque de réussite avec McLaren et intérêt pour une le marché américain. Plus distorsion de l’image de Honda par rapport à la réalité économique.

période 2000-2008


Moteur et châssis

1 victoire

manque de résultats et crise économique et financière

période 2015-2017 (hybride)

motoriste de McLaren -raviver la flamme

aucune victoire

ré-orientation technique et sportive, association avec Toro Rosso

Période 2018 – 2021

motoriste de Alpha Tauri (Toro rosso) et Red Bull

17 victoires

annonce du retrait (après le titre pilotes de M. Verstappen) et ré-orientation des objectifs vers l’hydrogène de ses voitures routières et les énergies renouvelables. Le nouvel objectif est d’atteindre la neutralité carbone.

Plusieurs versions des motifs de départ ont été exprimées et la plus belle d’entre elles a été associée à la volonté de l’entreprise japonaise de développer des technologies environnementales.

Il est désormais à la mode et prestigieux de se battre pour le zéro émission et de parler des priorités dans le développement des transports du futur. On comprend aussi qu’il s’agit à bien des égards d’histoire purement politique et marketing, une sorte de tendance moderne, contre laquelle il est totalement inutile de s’opposer pour le moment.

Dans un communiqué, Honda a déclaré qu’il avait l’intention de canaliser les fonds des entreprises vers les futures technologies qui contribueront à préserver l’environnement et à créer des transports durables.

Un ajout révélateur à cette histoire est le contrat prolongé de Honda avec Indycar jusqu’en 2030 pour la fourniture de moteurs. Maintenant, ils utilisent un V8 à essence d’un volume de 3,5 litres et d’une capacité d’environ 650 ch. Intéressant que, Indycar, après la Formule 1, passe aux moteurs hybrides. Cette transition était initialement prévue pour 2022, mais a été reportée à une autre saison en raison de la pandémie. Il s’agira d’un moteur V6 de 2,4 litres de deux turbines et d’une partie hybride d’une puissance totale de plus de 900 ch.

Red Bull exploitera les moteurs fabriqués par Honda

A partir de 2022.

L’équipe Red Bull se dote actuellement d’un département moteur à Milton Keynes, avec de grandes ambitions à court, moyen et long terme. L’engagement de Honda en F1 ne sera plus officiel après cette saison, néanmoins le constructeur demeurera impliqué en 2022.

L’an prochain, Red Bull Powertrains bénéficiera du soutien de Honda pour l’assemblage des moteurs, l’ingénierie et les opérations piste. En 2023, Red Bull prendra la totalité de ces responsabilités à sa charge, après cette période de transition pour les écuries Red Bull Racing et AlphaTauri. Par ailleurs, des employés de Honda Racing Development UK rejoindront Red Bull Powertrains.

Une fois cette transition assurée, Red Bull et Honda ne rompront pas leurs liens pour autant. Un accord a été signé autour de plusieurs axes, parmi lesquels le développement des jeunes pilotes, des initiatives marketing et des synergies autour d’autres disciplines en sports mécaniques. Le Red Bull Junior Team et Honda Formula Dream Project seront partenaires avec l’objectif de faire émerger de nouvelles générations de pilotes japonais au plus haut niveau du sport automobile.

Avec le projet Red Bull Powertrain, le transfert de compétences négocié avec Honda avant son retrait de la Formule 1 et la paire solide de pilotes dont dispose Red Bull la bataille sera rude les prochaines saisons.

Honda reviendra, c’est sûr.

L’innovation, la formation de jeunes ingénieurs, la motivation du personnel, .. sont dans l’ADN légué par Soichiro Honda.

Honda says goodbye, see you soon !

Michel FERONT

Je suis passionné de moteurs et de voitures anciennes.
Lorsque j'étais enfant, je vantais la qualité des moteurs Sachs qui équipaient les motos que mes parents vendaient. Cette passion ne m'a jamais quitté, malgré une carrière dans le secteur de l'informatique, où les moteurs sont remplacés par les processeurs.
Dans mon village, je suis connu comme le mec qui "fait" dans les vieilles voitures, ....

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire