Le coronavirus peut atteindre les amateurs de oldtimers

Mise à jour du 1er avril 2020.

La FBVA est consciente du fait qu’il n’est pas facile de laisser l’oldtimer dans l’écurie, juste au moment où les journées lumineuses et ensoleillées s’allongent, l’arrivée du printemps nous titille et invite à la balade, et le prix du carburant est à la baisse.

Personne n’a demandé à être confronté à cela, mais nous devons tous traverser cette période difficile ensemble.

Voici quelques bons conseils pour traverser sainement cette période Corona.

Agissez comme un bon père (ou une bonne mère) de famille et utilisez votre bon sens ; cela signifie vous protéger, protéger vos proches et les autres contre toute contamination.

Cela sauvera certainement des vies, même si cette évidence semble ne pas avoir été acceptée (et intégrée) par certains citoyens. Chaque victime est une victime de trop !

Vous pouvez le faire en restant à la maison et en limitant vos déplacements autant que possible.

Les personnes sont tenues de rester chez elles. Il n’est autorisé de sortir qu’en cas de nécessité pour :

– Se rendre à son travail

– Effectuer un déplacement professionnel

– Se rendre dans un commerce autorisé

– Aller au distributeur de billets des banques ou à un bureau de poste

– Aller chez le médecin

– Porter assistance à une personne vulnérable (mineurs, personnes âgées, personnes présentant un handicap et autres personnes vulnérables)

– Effectuer une activité physique (dans les limites fixées)

Cette mesure est d’application jusqu’au 19 avril inclus.

Comment pouvez-vous faire ces déplacements ?

De toute évidence : à pied, à vélo, en transports en commun, ou en véhicule.

Un oldtimer, immatriculé sous le statut oldtimer, est aussi un véhicule. En période « normale » (hors coronavirus), nous ne l’utilisons que pendant nos temps libres.

Selon les directives ministérielles, il n’est, effectivement, pas mentionné littéralement qu’un oldtimer ne pourrait pas être utilisé pour les déplacements strictement nécessaires autorisés par le gouvernement fédéral.

Si cela a été ressenti différemment dans notre communiqué du 30.03.2020, nous tenons à nous en excuser.

MAIS pourquoi, tout à coup, utiliserions-nous notre oldtimer différemment ?

Suite aux nombreux mails que nous avons reçus ces derniers jours, certains cherchent une excuse valable pour utiliser leur oldtimer, telle que : je dois aller à l’entretien, je dois aller gonfler mes pneus, je dois aller voir mon ami(e), ou encore, je dois aller chercher mon oldtimer réparé dans un garage à 60 km de chez moi…..( même en véhicule de tous les jours, ce ne sont pas des déplacements strictement nécessaires !!)

La FBVA ne peut, bien sûr, pas vous l’interdire, mais veut simplement vous rappeler que, en suivant les règles et en faisant preuve de solidarité, nous allons, non seulement, sauver des vies, mais nous arriverons, plus vite, à la fin de cette crise en diminuant la propagation du virus.

Le plaisir des balades en oldtimer reviendra !

Mise à jour du 31 mars 2020.

En tant que supporter de la Fédération Belge des Véhicules Anciens (FBVA), nous avons reçu ce matin du 31 mars 2020, un communiqué qui complète le précédent, à savoir:

Comme vous l’avez certainement entendu dans les médias, les mesures ont été prolongées par le gouvernement jusqu’au 19 avril 2020, et nous devons nous préparer à une prolongation jusqu’au 3 mai 2020. A partir de cette date, en fonction de la situation, nous aurons déjà une meilleure vue du moment où les mesures pourraient, oui ou non, step by step, être assouplies.

Nous recevons, occasionnellement, encore des questions des amateurs qui veulent faire un tour avec leur oldtimer, pour, soi-disant, remettre leur véhicule en mouvement en allant au travail, par exemple, ou faire des courses, ou, tout simplement, faire une petite balade de loisir.

La réponse est clairement NON.

Aller au travail avec la plaque O est, de toute façon, déjà interdit par la législation actuelle. Il est mieux de faire vos courses avec votre véhicule quotidien.

L’utilisation du oldtimer dans le cadre de notre passe-temps, ce qui est une activité récréative, n’est pas considérée comme un déplacement strictement nécessaire et est donc interdite. Ceci a, d’ailleurs, été confirmé par notre ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot.

Certains d’entre vous ne comprennent pas la logique et se disent ; je peux aller me promener avec un occupant du même logement, mais je ne peux pas faire un tour avec mon oldtimer. Logique ou pas, une sortie en oldtimer n’est pas une activité sportive, et reste, dès lors, interdite ! C’est aussi le cas pour les motocyclistes, les amateurs de chevaux, …

Cela se résume à faire le moins de déplacements possibles, dans l’intérêt de toute la population, afin de sauver des vies. Une fois l’épidémie enrayée, il y aura, à nouveau, pour tous les amateurs de voitures anciennes, de nombreuses occasions de se faire plaisir.

Nous comptons, dès lors, sur le bon sens de chacun.

Communiqué de la FBVA du 20 mars 2020.

Nous traversons actuellement des moments très difficiles en raison de la pandémie de Covid-19. Notre pays fait face à cette crise sanitaire le mieux possible, comme chaque amateur d’oldtimer.

En tant que fédération, nous comprenons que, comme le beau temps fait peu à peu son apparition, l’appétit pour la conduite de votre oldtimer atteint une place importante sur la liste de vos souhaits.

Les passionnés nous demandent s’ils peuvent, ou non, faire une petite balade privée avec leur oldtimer.

Conduire votre oldtimer n’est pas repris dans le décret ministériel comme « quelque chose » qui serait interdit.

Mais la recommandation fondamentale du gouvernement est de se déplacer seulement à des fins strictement nécessaires, afin d’arrêter la propagation du virus. Selon notre fédération, une balade privée et/ou de plaisir n’appartient pas à un déplacement strictement nécessaire.

Ne perdons pas, non plus, de vue l’opinion publique, car cela pourrait nuire à l’image, encore positive qui entoure le monde des oldtimers. La fédération recommande donc de garder votre oldtimer « à l’écurie » pour le moment !

Nous tenons également à vous informer de certains des effets qui font suite aux mesures prises lors de la gestion de la crise actuelle. Ces mesures sont déjà entérinées jusqu’au 5 avril 2020.

Service d’inscription

Les guichets et antennes de la DIV sont fermés jusqu’au 5 avril 2020.

Contrôle technique

Les centres de contrôle technique ont fermé leurs portes jusqu’au 5 avril 2020.

En conséquence, il y a un certain nombre d’amateurs qui ne seront pas en mesure de présenter leur oldtimer à temps à l’inspection périodique. La FBVA a demandé aux trois autorités différentes de ne pas infliger d’amendes pour avoir présenté le véhicule en retard. Dès que la réponse nous parvient, nous vous tiendrons informés.

Services de la FBVA

Le secrétariat de la FBVA continuera, bien sûr, à fonctionner, certes par télétravail. En conséquence, certains dossiers peuvent être légèrement retardés car nous dépendons parfois d’autres administrations publiques (douanes, DIV, …). Nous vous informerons, le mieux possible, du suivi de vos dossiers en cours.

Report ou suspension des événements

En raison des mesures prises, certains organisateurs, clubs, … ont été obligés d’annuler ou de reporter une série d’organisations.

Tenez-nous au courant d’une nouvelle date éventuelle, afin que nous puissions en faire mention, avec grand plaisir, sur la page d’accueil de notre site web.

Approche positive de cette ère Corona

Peut-être est-ce le bon moment pour prendre le temps de continuer, ou pourquoi pas terminer une certaine réparation ou restauration.

Envoyez-nous votre histoire, photos, vidéos, … pour nous montrer comment vous passez du temps dans le contexte de votre hobby. Avec votre autorisation, nous le publierons sur notre page facebook et/ou notre magazine. Cela peut aider à attendre avec impatience la fin de cette ère Corona.

Je m’associe à la FBVA pour remercie tout le monde d’être solidaire dans cette bataille pour stopper le Coronavirus, pour que nous puissions, bien vite, reprendre le volant de notre oldtimer et nous réunir à nouveau.

Michel FERONT Auteur

Je suis passionné de moteurs et de voitures anciennes. Lorsque j'étais enfant, je vantais la qualité des moteurs Schas qui équipaient les motos que mes parents vendaient. Cette passion ne m'a jamais quitté, malgré une carrière dans le secteur de l'informatique, où les moteurs sont remplacés par les processeurs. Dans mon village, je suis connu comme le mec qui "fait" dans les vieilles voitures, ....