GLAS: une marque ambitieuse trop rapidement disparue et oubliée de (presque) tous.

Ils sont peu nombreux les conducteurs actuels qui ont connu les Glas, ces voitures allemandes des années 50-60, aux allures italiennes. Les modèles les plus populaires ont été la Goggomobil, les 1004-1204-1304, les 1700 GT et la 2600 V8.


L’aventure de Glas GMBH se termina par son rachat par BMW en 1966. Glas était exsangue, au bord du dépôt de bilan et BMW avait grand besoin d’espace pour construire sa nouvelle série 5.
La marque Glas avait pourtant bien commencé. Dès 1920, Glas produisit d’abord des machines agricoles, puis des scooters et enfin des voitures. Hélas, Hans Glas avait vu grand et voulut aller trop vite. Glas proposait une gamme très large (30 modèles) par rapport à sa capacité de production (30.000 unités par an). Les modèles populaires se vendaient bien. Hélas la 1700 ne connut pas le succès escompté et la V8 souffrait de problèmes de fiabilité.
La touche italienne des Glas avait été apportée par le designer italien FRUA (Turin) qui avait dessiné la V8 surnommée la “Glaserati” en raison de sa ressemblance avec la Maserati Quattroporte.


J’ai eu le privilège de disposer d’une Glas 1304 neuve en 1968 (photo de couverture), car j’avais été assez convaincant (et casse-pieds) vis-à-vis de mes parents pour que l’Anglia soit remplacée. La Glas disposait de solides arguments: moteur tout alu de 60 Cv DIN, arbre à cames en tête entraîné par une courroie crantée, une boîte de vitesse BMW, des freins avant à disques, un rapport poids/puissance intéressant et des résultats sportifs (Coupe de Roi aux 24h de Spa). De plus, les modèles Glas de milieu de gamme étaient distribués par le réseau BMW. Bref, tout pour plaire, en théorie.
La pratique était moins évidente puisque BMW arrêta rapidement la distribution de Glas. En conditions humides, l’eau s’infiltrait au dessus du pédalier,… Son comportement souffrait de l’empattement court et du porte-à-faux avant . L’essieu arrière, rigide sautillait et se délestait facilement lors des freinages appuyés. La 1304 avait pourtant du caractère. L’argent gagné pendant mes jobs d’étudiant m’avait permis de monter des ceintures de sécurité (Britax), des phares anti-brouillard (Cibié), des pneus Dunlop SP Sport, un manomètre d’huile (VDO).
Mes études m’ont amené à créer un boîtier électronique de compte-tour. J’ai pu insérer l’afficheur dans une baie libre du tableau de bord ainsi qu’un dispositif d’allumage automatique des phares en fonction de la luminosité. L’espace libre sous le capot moteur était assez vaste pour y loger mes créations, fixées avec des …. élastiques.
Un copain mécanicien affûtait les réglages et sans trop le dire, je inscrivis à des rallyes provinciaux. Les résultats furent honorables (un Top 10). Les voitures concurrentes avaient en effet pour nom: Renault 8 Gordini, NSU 1000 TT, Mini Cooper,…
Malheureusement, un soir pluvieux d’automne, sur une route de campagne des Hauts-Pays, alors que je roulais avec un ami, suivi par la Wolseley d’un autre ami, nous avons été surpris par un virage traître. Nous sommes allés tout droit dans un champ et la Wolseley de mon ami vint percuter l’arrière de la 1304. Résultat: 2 sinistres complets et un “rapatriement” pas très glorieux.


J’ai conservé l’épave de la Glas 1304 pour récupérer la mécanique (intacte) et l’installer dans une caisse de Glas ou dans un buggy…..à créer. Autant le dire tout de suite, ce buggy resta un voeu. Mon copain mécano me trouva une caisse de Glas 1304 CL, c’est à dire “Combi Limousine” ou fastback, il remonta la mécanique. C’était parti pour une 2ème vie et ce jusqu’en 1973.

Glas 1304 CL

GLAS Oldtimers club

Voici une Glas 1700 GT présentée à la bourse d’échange de Ciney (retromoteur) par un inconditionnel de la marque. La voiture peut être un beau projet de restauration, à condition de trouver des pièces.

La personne qui présentait cette voiture disait être en contact avec un collectionneur allemand capable de fournir toutes les pièces. Encore faut-il pouvoir communiquer et disposer d’un atelier.

Voici un lien vers le GLAS Automobilclub international.

La cote des GLAS porte principalement sur les Goggomobil, les 1700 GT et la V8. Cette dernière en particulier vaut très cher si elle est en bon état et si elle est estampillée BMW.

admin Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *