La restauration de la Maserati Ghibli avance à petits pas

Il faut du courage et beaucoup de sous pour restaurer une Maserati Ghibli.Celle-ci a été maquillée par des personnes peu scrupuleuses, les tôles dévorées par la rouille ont été remplacées par des pièces de bois plus ou moins ajustées, mais n’ayant aucun effet porteur. Le tout a été recouvert de mastic bien épais et d’une peinture rouge proche de la couleur originale, comme en témoignent ces photos.

La Maseratitude est une maladie contagieuse. J’ai chopé le virus en raison d’une exposition prolongée aux reportages de courses de F1 lorsque j’étais très très jeune. J-M Fangio et Stirling Moss étaient les dieux de ces stades lointains, le son de leurs engins m’est resté dans la tête, la réputation de Maserati aussi.

Voici le lien vers un forum des passionnés de Maserati.

 

et les dessous,…pas très chics

 

 

Une contrefaçon de grand art. En finale, l’élément en meilleur état est le moteur; un V8 en aluminium de 290 CV.

Bien restaurée par des personnes qualifiées et passionnées (Epoca Ricambi), cette Ghibli deviendra la pièce maîtresse d’une collection privée.

Michel FERONT Auteur

Je suis passionné de moteurs et de voitures anciennes. Lorsque j'étais enfant, je vantais la qualité des moteurs Schas qui équipaient les motos que mes parents vendaient. Cette passion ne m'a jamais quitté, malgré une carrière dans le secteur de l'informatique, où les moteurs sont remplacés par les processeurs. Dans mon village, je suis connu comme le mec qui "fait" dans les vieilles voitures, ....

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *